Nos soldats ont parcouru les terres glacées du Norfendre, les brumes mystérieuses de la Pandarie, et ont même foulé du pied d’autres mondes. Certains d’entre eux, à la plume baladeuse, en ont ramené quelques souvenirs…

  Partout dans les royaumes dans l’Est le bruit courrait que l’Ost Pourpre s’était installée depuis quelques semaines plus au front, au Nord, dans les Maleterres de l’Est, et que quiconque souhaitait écraser sa botte sur le visage de l’Usurpatrice était convié à venir les aider dans leur lutte…

   Sous le couvert d’une pluie torrentielle le groupe s’était retrouvé, et sur une étroite corniche aménagée par les agents de l’Echiquier ils s’étaient organisés. De là, le groupe avait à disposition un système de longue-vue pour pouvoir déterminer par où commencer…

   L’arrivée sur les Îles Brisées ne s’étant pas fait sans heurts, l’Ost Pourpre décida de rassembler ses troupes à la garnison gilnéenne de Griseveille et d’y tenir le temps que la région ne soit débarrassée d’un mal qui l’afflige : les Réprouvés…

   Ne vous précipitez pas. J’ai une idée.

   C’est par ces mots intrigants que Protheus retient les soldats, déjà prêts à se lancer à la poursuite du clan Ombrelune en un assaut désespéré pour faire gagner du temps au camp de Chutelune…

   Quatre longues journées étaient passées depuis l’arrivée de la petite troupe à Embaari. Si le repos s’était révélé nécessaire pour nombre de voyageurs, et notamment pour les deux malades, il commençait à régner, au sein de la petite troupe, formée du Commando de Chutelune, de l’Ost Pourpre et d’autres réfugiés, une forme d’angoisse bien légitime…

   La nuit n’avait pas été reposante malgré le sommeil lourd et sans rêve des soldats de l’Ost Pourpre.  S’organiser, survivre, s’occuper l’esprit était une priorité. Augustus Lutgardis avait pris en charge le ravitaillement, se faisant aider d’Akéllios et d’Anaryos qu’il envoya chasser…

   Le Lieutenant Epine méditait, à son bureau, dans le camp de fortune que les rescapés de l’Alliance avaient bâti à Chutelune. Le bataillon de l’Ost Pourpre avait finalement rallié leur position après le naufrage du navire sur lequel ils avaient embarqué…

   Ma très chère Flamme, je prends la plume pour t’écrire avant ton départ pour cet autre monde. Tu sais déjà ce que j’en pense…

   La journée est bien avancée, mais le temps ne s’améliore pas. Pire : il se dégrade. Des éclairs d’un bleu surnaturel déchirent le ciel de la Forêt de Jade, faisant sursauter par leur violence les étrangers qui n’ont pas l’habitude de tels excès.

   Deux jours sont passés. Sur la grande place de Pao’don, sous l’oeil intrigué des habitants, un petit attroupement étranger se forme. En armure rutilante et tabard pourpre, la Connétable inspecte les troupes qu’elle a rassemblées.

   Un lit ! Un vrai lit ! En dépit des dimensions étranges de celui-ci, c’est avec un plaisir non feint que la Connétable a passé une nuit enfin correcte, après deux mois de traversée dans une cabine humide et un demi-sommeil dans le temple en ruines qui avait abrité leur équipée la veille.

   Le réveil est ardu pour les aventuriers : leur repaire de fortune est en effet attaqué par des singes qui l’assaillent à coups de torches incendiaires. Pour protéger leur foyer temporaire, les voilà contraints de tenter une sortie au moyen des pauvres armes qu’ils sont parvenus à sauver du naufrage !

   Ce soir-là, la Connétable réunit ses troupes au port de Hurlevent. Un navire avait été réquisitionné pour assurer leur transport jusqu’au nouveau continent. Les regards ahuris des soldats laissaient transparaître le même étonnement qui avait été le sien quelque temps plus tôt…

  Dans un effort louable pour divertir les troupes des combats sanglants qui alimentent leur quotidien habituel, une excursion safari avait été prévue au cœur de la vallée de Strangleronce…