Logo de l'Ost Pourpre

Sans affectation

Page Laerion de Timerius

Nom : Laerion de Timerius
Grade : Page
Titres : Comte de Timerius & Seigneur d’Ellengarde
Âge : 66 ans (Né en -26)
Race : Humain (Stromgardien)

Description Physique :

Dans l’aube de sa soixantaine, le vieux chevalier demeure une figure impressionnante malgré les rigueurs du temps.
Son crâne, autrefois couronné d’une longue chevelure, arbore aujourd’hui une légère dégarniture qui témoigne du passage du temps. Cependant, il en émane une sagesse forgée au fil des années d’expérience. La moustache qui encadre sa bouche et la barbe blanche fournie confèrent à son visage une aura de respectabilité.
Ses yeux, d’un bleu profond, restent la fenêtre de son âme intrépide. Ils portent la lueur du guerrier qui refuse de s’éteindre, malgré les épreuves. Ces yeux ont vu des horizons lointains, des batailles épiques, et ils reflètent maintenant la sagesse qui émane d’une vie vécue avec honneur malgré quelques épisodes très fortement regrettés.

Personnalité :

Laerion est un homme droit et respectueux, guidér par le devoir et le sacrifice de lui-même à la cause générale.
C’est un patriarche dans le sens le plus caricaturale du terme : vieux, conservateur, pieu, il pense avoir toujours raison.

Parcours :

Laerion est né dans le comté d’Ellengarde en -26. Fils du comte et de la comtesse d’Ellengarde et 2ème enfant d’une fratrie de trois, il est élevé dans la noblesse Stromgardienne. Il fait rapidement ses classes militaires et religieuses.
A 28ans, son père décède d’une obscure maladie et son frère ainé disparait du comté, faisant de Laerion le nouveau Comte d’Ellengarde.

4ans plus tard, Laerion se marie avec une jeune noble Stromgardienne.
Tandis que la 2ème guerre se déclenche, guidé par le devoir, il part peu de temps après son mariage rejoindre le front se joignant aux forces de la main d’Argent au coté de son frère cadet, Iolas.
Il rentre après la fin de la guerre, marqué par les combats, à la recherche de sérénité au sein de son foyer.

Un an plus tard, son frère cadet disparait à son tour.

En l’an 15, alors que Laerion a 41ans, il voit naitre son fils, Velan et mourir sa femme, des suites de l’accouchement.
Durant les années qui suivent Laerion élève tant bien que mal, seul – mais aidé de son personnel de maison -, son fils.

Tandis que la 3ème guerre éclate, Laerion quitte son fief pour se joindre à l’expédition humaine, faisant mener son fils à l’abris dans les royaumes du Sud.
Durant cette expédition Laerion fait la rencontre de nombreuses connaissances qui deviendront de proches alliés, entre autre Daïne Bouclier-de-Fer, qu’il prend comme disciple de tutorat de paladinat.
Durant près des 2 années de guerre, Laerion combat au coté de Daïne jusqu’à la terrible bataille du mont Hyjal où il a le commandement d’une compagnie de l’Alliance.
Les choses de la guerre étant ce qu’elles sont, durant l’assaut final de la Légion Laerion prends la décision de sonner une retraite pour sauver ses hommes d’une mort certaine, se créant des inimités auprès de certains Elfes.

La guerre terminée Laerion rentre chez lui, en Ellengarde.
Voyant le royaume de Stromgarde ravagé, il prend la décision de s’exiler à Hurlevent avec son fils.
Il y place son fils en Internat puis, toujours guidé par le devoir, rejoint l’ordre de Paladin de Hurlevent et repart aider sur le front nord.

Un an plus tard, en l’an 26, sur le front d’Alterac, Laerion est victime d’une importante blessure, manquant de lui faire perdre la vie.
C’est finalement “seulement” sa jambe et surtout sa foi qui seront sévèrement atteintes.
Ne pouvant plus se déplacer simplement, il est alors démobilisé.

Pendant près d’une année plus personne n’a de nouvelle de lui et encore aujourd’hui cette période de son histoire reste trouble.

Il réapparait un an plus tard, au moment de la campagne du Norfendre.
Du fait de sa blessure à la jambe il rejoins les ordres en tant que prêtre et rallie la croisade d’Argent.
Durant les années qui suivent, nourrie d’une nouvelle “fougue” presque malsaine, il participe aux campagnes de Pandarie, de Draenor et des îles brisées.

Au moment où la 4ème guerre éclate, tandis que sa jambe semble aller de mieux en mieux et suite à une prise de conscience quant à ses “démons” intérieur, malgré ses 59ans, Laerion retourne s’engager auprès de l’ordre de Paladin de Hurlevent pour combattre sur le nouveau front.

La guerre se terminant, il apprend le décès de Daïne Bouclier-de-Fer, les méfaits de son fils, sa capture par l’Ost Pourpre et le fait qu’il ait été emmené captif en Ombreterre.
Il décide donc de partir de l’autre coté du voile retrouver son fils et assumer les responsabilités de sa maison.
Il y côtoie la congrégation de Revendreth, espérant trouver sa progéniture et une certaine rédemption quant à sa fougue et ses démons passés.

Ce qui se produira puisque l’Ost Pourpre lui ramènera Velan (dans un sale état) afin qu’il soit puni justement.

L’expiation de son fils sera sa rédemption … Les erreurs d’un fils, sont les erreurs de son père !

L’expiation du père serait la culpabilité de faire expier son fils et celle du fils la soumission et la douleur à son plus grand ennemi : son père.

Le temps de l’autre coté du voile se déroule différemment. Combien de temps cela a-t-il duré ?

Après avoir fait assumer son fils, après avoir assumé lui même, il lui restait à payer à l’Ost Pourpre le prix du sang de Daïne Bouclier-de-Fer.
Laerion est revenu sur Azeroth offrir à l’Ost Pourpre sa vie et sa maison.

 

Signes particuliers :

– Boite de la jambe gauche ponctuellement,
– Porte la majorité du temps l’épée de famille Timerius, une lame batarde forgée en métal sombre sur lequel sont gravées des runes de lumières rouges sang.

Compétences :

– Commandement
– Combat
– Prêche